Présentation de l’Association de Défense de l’Environnement du Nord-Ouest Sézannais (ADENOS).

Si l’on parlait un peu de nous.

Notre association a vu le jour en janvier 2016, à l’initiative de quelques habitants de la commune de Les ESSARTS lès SEZANNE, interpelés par la « promesse » du promoteur INTERVENT décidé à construire 14 éoliennes au cœur même de notre village et de ses 2 hameaux.

Nous étions alors la toute première association du Sud-Ouest Marnais à s’être engagée pour la défense de l’environnement et de la biodiversité sous l’impulsion des premiers citoyens conscients des dangers, nuisances et inconvénients que le développement éolien annoncé ne manquerait pas d’apporter.

C’est également notre association qui a incité, chaque fois que possible, et aidé à la création d’une association dans chacun des villages proches assaillis par les promoteurs éoliens.

12 associations se sont aujourd’hui rassemblées en collectif (déclaré en Préfecture en avril 2021) afin d’engager collectivement des actions et démarches de plus grande envergure, à hauteur des forces communes et complémentaires de chaque association. Plus nombreux, nous sommes plus forts.

Depuis sa création, pendant 6 années, ADENOS a mené une bataille constante et soutenue contre le promoteur INTERVENT, lequel a finalement été débouté de son recours en Conseil d’Etat en août 2021.

Nous pensions avoir gagné notre bataille.

Mais ce moment de répit fut de courte durée.

En effet, nous venons de découvrir que la société INTERVENT, filiale de la firme allemande ENERCON (également fabricant d’éoliennes), revient à la charge auprès des agriculteurs et/ou propriétaires fonciers, signataires de la première heure, pour leur extorquer le prolongement de contrat pour encore 5 années. Le « bon sens paysan » aurait-t-il abandonné ces cultivateurs ? Alors qu’il y en a tellement qui regrettent de s’être fait avoir !

Une nouvelle bataille s’engage donc pour laquelle nous aurons besoin de toutes les forces disponibles et de tous les habitants alentour, qui n’ont pas manqué de s’informer et connaissent aujourd’hui, et de mieux en mieux, les nombreux points négatifs de l’éolien.

Quelques mots et précisions sur l’éolien

Il est reconnu que l’opinion publique est en train de changer.

Les sondages s’inversent et mettent en évidence que les français doutent de l’intérêt de ces machines à mesure qu’ils s’y intéressent, se renseignent et découvrent leurs nombreux inconvénients. En particulier les effets angoissants sur la santé des animaux, donc aussi des humains (1). Comment les citoyens pourraient-ils admettre le silence des instances sanitaires qui traînent les pieds pour engager les recherches nécessaires ? Sans aucun doute c’est au sommet de l’Etat, sous influence des lobbies, que le résultat de telles études est redouté !

De plus en plus de français réalisent combien les méthodes et discours des lobbies éoliens sont trompeurs, abusifs, mensongers et manipulateurs. Ils n’acceptent plus ces situations de surprise puis de soumission insupportable que cherchent à imposer les promoteurs.

C’est sur le terrain que l’on ressent combien les affairistes de l’éolien se précipitent (ils ont profité de la période Covid), se bousculent aux portes des services préfectoraux pour faire enregistrer leur dossier, dans la crainte que l’opinion publique ne manifeste et se révolte, et que décision soit prise de stopper l’envahissement.

En aucun cas on ne peut parler d’altruisme des promoteurs éoliens ou d’une démarche pour sauver le climat. NON, seul le résultat financier compte pour eux. Sachez que grâce à des subventions conséquentes (donc vos impôts) leurs résultats annuels nets atteignent à 30% ! Que peuvent en penser les citoyens ?

Les français ont compris qu’ils sont rackettés (2) ;(TSPE, taxe sur les carburants, impôts…), que leur pouvoir d’achat est amputé pour financer cette source d’électricité qui se révèle 2 fois plus carbonée (14 gr/kwh) que l’électricité nucléaire (6 gr/kwh).

Alors que les lobbies se targuent d’une industrie compétitive, comment admettre que l’éolien puisse encore bénéficier de subventions conséquentes et de contrats de prix aussi avantageux ?  EDF est contrainte par la loi d’acheter la totalité de la production éolienne, de la payer 2 fois plus chère que le prix moyen, et pendant 15 ou 20 années. Quand nos gouvernants ouvriront-ils les yeux ? Quand renoueront-ils avec la raison ? Voilà encore un mystère. D’autres pays ont déjà supprimé les subventions. Pourquoi pas en France ?

Chaque éolienne produit à peine le quart d’électricité (23%) que sa puissance laisserait espérer. Ces machines sont donc de très faible rendement, faiblesse qui s’ajoute au caractère intermittent et imprévisible de leur production d’électricité. Ces carences qui sont d’autant plus disqualifiantes que le régime des vents, relativement uniforme sur l’Europe, ne peut permettre de compter sur le foisonnement entre nations.

Les français doivent savoir que la FRANCE aurait parfaitement pu s’exempter de cette solution « de mix énergétique » compte tenu du caractère vertueux de notre production d’électricité décarbonée (70 % nucléaire + 10 % hydraulique). Pourquoi donc nos dirigeants se sont-ils lancés dans la même voie que l’Allemagne pour laquelle le mix énergétique semble devenu désormais incontournable, et nation devenue la plus productrice de GES (gaz à effet de serre) d’Europe ?

Nos dirigeants n’avaient-ils pas le devoir de défendre avec force la situation spécifique et vertueuse de notre électricité la plus décarbonée d’Europe. Cela aurait permis d’éviter de dépenser, jusqu’à 2035, plusieurs centaines de milliard d’euros qui pourraient être dirigés vers l’isolation des habitations ou la recherche dans les énergies, la santé par exemple etc…

Sans oublier que ce mix énergétique provoque l’accroissement du prix de l’électricité que chacun suit actuellement avec grande inquiétude.

Peut-on accepter que dans les années à venir nous devenions dépendants de l’Allemagne pour l’importation d’éoliennes partout sur notre sol alors qu’on en a nul besoin, et dépendants du gaz russe pour secourir lesdites éoliennes lors les insuffisances de vent ? C’est une question très grave de géopolitique, devant laquelle nos dirigeants révèlent un réel sentiment d’impuissance !

Pour toutes ces raisons nous ne pouvons rester de simples spectateurs aveugles et immobiles. Il nous faut réagir et agir sans faille.

Et si vous nous parliez de vous ?

N’hésitez pas à nous contacter car le sujet de l’environnement est très vaste et le défendre demande une attention permanente. Beaucoup de questions restent encore à fouiller et même à découvrir. N’hésitez pas à vous rapprocher de notre Collectif ECEP.

L’expérience acquise de ces 6 années de lutte et contestation, la recherche et la lecture de nombreux rapports, articles et livres nous a beaucoup enseigné. Assister à des conférences permet des contacts fructueux. Chaque jour nous avons progressé dans nos connaissances.

Au contact de la Fédération Environnement Durable (FED) à laquelle nous sommes affiliés, mais aussi en liaison avec des collectifs d’autres départements et régions, les informations échangées sont nombreuses, permanentes, et variées. Toujours bénéfiques et enrichissantes.

Nous pourrons vous apporter les conseils utiles (nous ne manquerons pas de vous aider au mieux de nos connaissances) en fonction et en regard des problèmes que vous pouvez rencontrer. Et réciproquement, votre propre expérience ne manquera pas de compléter nos acquis.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous, voire à nous rejoindre si vous le souhaitez.

Bulletin d’adhésion

Marc SCHNELL Président ADENOS ;

(1) site « la faille est dans le pré » Une contamination des animaux et des éleveurs. Par les nano particules de métaux rares dispersées par les pales !

(2) Les taxes apparaissentsur vos factures d’électricité. Et la TVA qui s’y applique !

Marc SCHNELL Président d’ADENOS

Vues : 101