(Jusqu’au 25 Septembre 12h) Situé à Lusigny sur Barse, en plein Parc Naturel Régional de la forêt d’Orient, la SAS Launoy, après avoir manifestement eu l’autorisation de construire un méthaniseur fait une demande d’enregistrement ICPE pour une augmentation de capacité et la création d’une lagune de stockage de digestats.

Lien vers la page Facebook de l’association locale

Adresse mail pour laisser son avis : pref-cp-launoy-lusigny@aube.gouv.fr

Les documents de la consultation

Avis association APENC51 :

Des arguments :

L’EAU :

·         l’exploitation du site engendre un prélèvement d’eau par forage de 43 800m3/an soit l’équivalent de la consommation annuelle moyenne nationale de 1095 personnes.

 ActuellementProchainement
 Par jourPar anPar jourPar an
Prélèvement eau par forage13,69 m35 000 m3120 m343 800 m3

L’exploitant augmente la capacité de sa méthanisation par 3 mais augmente ses besoins en eau par 8,76 !!!! 
Ce qui est incompréhensible.

D’autant plus que les eaux de lavage, les jus de silos, les eaux d’écoulement des plateformes, les coproduits liquides vont dans la préfosse dont le contenu est incorporé dans les digesteurs.

POLLUTION :

·         De l’air :

Intrants 34 700t/an transportés par 1156 camions     

Digestat liquide 11 925 t/an transportés par 397 camions

Digestat solide 2981 t/an transportés par 100 camions

Ces gigantesques volumes de matières stockées génèrent des émissions de gaz de fermentation inodores et odorants tels que l’ammoniac (NH3) et le sulfure d’hydrogène à l’odeur nauséabonde d’œuf pourri, très toxique.

Le transport  des intrants et des digestats provoquera des émissions importantes  de gaz à effet de serre puisque 80 % des épandages se feront à plus de 10 km du site (ex. : Chaource 30 km)

·         Du sol et de l’eau:

Un fossé relie le site à la Barse (410m). Le changement climatique engendre des pluies diluviennes sur un temps court (comme dernièrement 20 ml/m2 en même pas 1 heure) Des débordements sont à prévoir entraînant une pollution du cours d’eau.

Epandages : Certains sont prévus à Verrières qui est une zone de captage d’eau potable, une zone Natura 2000,

Proximité d’étangs et de rus où le sol absorbe difficilement l’eau.

  • la gestion des eaux de l’unité (rejet dans un fossé d’eau provenant du site) ;
  • un hangar fermé mais non étanche ;
  • les nuisances olfactives présentent depuis le début de l’exploitation ;
  • le site et les zones d’épandage du digestat dans un milieu sensible (zones Natura 2000, humide Ramsar, Zico, ZNIEFF et au cœur du parc Régional de la forêt d’orient) dans le dossier ICPE, les conclusions de la compatibilité avec les patrimoines des périmètres patrimoniaux naturels concernant ces zones sensibles sont succinctes ;
  • l’absence de totale de végétaux prévue par l’arrêté du permis de construire et les voiries non terminées.
  • Proximité immédiate d’un passage à niveau
N'hésitez pas à partager nos contenus!

Vues : 72