Maj 22/04/2024 : Avis favorable du commissaire enquêteur (avec 2 réserves, 3 recommandations). Florilège :

  • un beau lapsus très révélateur, Fontaine Brulée au lieu de Fontaine Armée pour le lieu dit le plus impacté par le projet..
  • 61 contributions, 6 favorables, 55 défavorables.. Soit 90% d’avis défavorables.
  • Occultation des projets en cours d’instruction et donc commentaire du promoteur dans son mémoire en réponse à l’enquête :
  • D’un autre côté, le fait qu’il y ait déjà des éoliennes dans un territoire peut être perçu comme un facteur facilitant l’intégration d’un nouveau projet, L’implantation d’un nouveau projet au sein d’un Paysage déjà marqué par le motif éolien est plus facilité dans le sens où les éoliennes sont déjà un marqueur Paysager du territoire quotidien, comme peuvent l’être d’autres éléments paysagers anthropiques tels que les pylônes électriques ou les châteaux d’eau par exemple.

Donc en gros, plus en en met, plus on pourra en mettre..
Aberrant. Surtout quand on connait la situation du département, du territoire.
Et pour rappel un pylône électrique fait 90m, un château d’eau fait 63m de haut maximum, contre 150m pour les éoliennes du projet, et surtout on sait à quoi servent ces éléments, tout le temps…

Retrouvez ici le rapport complet :

Maj : Le Syndicat Général des Vignerons s’oppose au projet. Lien vers leur courrier.

Maj : Notre présentation :

Maj : 12/03 : Le conseil communautaire (CCSSOM) s’est prononcé “POUR” le projet à une très faible majorité (26 POUR, 25 CONTRE, 15 ABSTENTIONS)…

Maj : l’enquête se termine le 26/03 à 15h30, participez en écrivant à parc-eolien-morsains@mail.registre-numerique.fr.

Lien vers la page du projet et les documents afférents.

Lien vers le registre dématérialisé.

Quelques arguments pertinents (voir Enquête publique Champeaux) :

  • L’incompatibilité des éoliennes avec un paysage bucolique à préserver, à proximité des deux sites
    classés au patrimoine de l’UNESCO, avec une activité touristique en devenir autour d’un réel
    patrimoine culturel et typique (villages, monuments, vallée, forêts, chemin de GR.)
  • Un impact sous-évalué sur l’avifaune et l’activité des chiroptères (espèces protégées), qui s’ajoute aux
    impacts observés sur les parcs avoisinants et existants.
  • La dépréciation immobilière et l’absence de considération des habitants qui subissent toutes les
    nuisances sans avoir une juste et raisonnable compensation financière.
  • Malgré les avantages financiers pour les collectivités et les propriétaires, tout comme pour la
    production énergétique, ceux-ci ne sont pas en proportion avec les désagréments subis par la
    population.

De l’Autorité Environnementale (MRAe) :

  • Avis défavorable de la Mission UNESCO, impact paysagé / Zone d’exclusion
  • Le projet N’EST PAS situé dans une zone favorable au développement éolien
  • Impact très fort sur l’avifaune (rapaces diurnes et chauve-souris), pales situées à moins de 100m de bois
  • Non prise en compte des projets voisins en cours d’instruction Neuvy (Alouette) et Joiselle (Bois Chantret)
  • Aussi le parc de Champguyon (Griottes).

Il est à noter aussi que pour la population le projet semblait abandonné tellement la communication se faisait discrète… (nombreux témoignages).

Aussi les comptes rendus de réunions organisées par le promoteur ne tenaient pas compte des nombreux points négatifs soulevés par les participants (occultation volontaire).

Maj : Réunion publique à la mairie de Rieux le samedi 16/03 à 17h.

Maj : 25/02/2024, erreur de notre part, les documents doivent être disponibles le jour du début de l’enquête… cela dit quand on voit le volume d’un tel dossier, comment voulez vous qu’un citoyen qui a une activité puisse décemment l’étudier… (plus de 1000 pages!).
Liste des documents :

Maj : 19/02/20224, les documents sont enfin disponibles sur le site de la préfecture, étant donné le non respect du délai de 2 semaines (code de l’environnement L120-1) et les horaires des permanences indécentes, nous avons écrit au tribunal administratif et aussi contacter Mr Dhuicq, président de la communauté de communes.

Visits: 327