Maj : l’administration nous restreint pour le moment l’accès au “mémoire en réponse”.
Nous sollicitons ce jour les communes qui se sont prononcées contre le projet pour lancer un éventuel recours.

Maj : Malgré les avis et arguments de nombreuses communes concernées, de la communauté de communes, du sage des 2 Morins, d’associations environnementales, d’habitants, les préfectures du 77 et du 51 autorisent l’enregistrement de ce projet ( extension de capacité à 99t/j, diversification des intrants et 4 lagunes de stockage de digestats), sans solliciter le régime de l’autorisation qui aurait permis de demander l’avis de l’Agence Environnementale et de procéder à une enquête publique.

Dossier qui n’a pas été présenté au conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST).

Nous allons demander le mémoire en réponse fourni par la SAS Baleine.

Vous apprécierez la qualité du document :

Maj : Avis défavorable de la commune d’Esternay :

Maj : Avis du SMAGE des 2 Morins : Dossier incomplet!

Maj : La commune de Neuvy a voté contre à l’unanimité.

Maj : La commune de Courgivaux a voté pour, en confondant avec un projet éolien :

Maj : Résultats de la consultation :

Maj : La participation du Conseil Scientifique National Méthanisation

Maj : notre tract, recto, verso

Màj : suite à nos alertes depuis le permis de construire, la commune d’Esternay a voté à l’unanimité contre l’augmentation de capacité du projet. Aussi la CCSSOM (communauté de communes) participera à la consultation publique.

Lien vers la délibération complète

Jusqu’au 17 Avril inclus vous pouvez laissez votre avis à l’adresse mail : ud77.drieat-if@developpement-durable.gouv.fr
Ce méthaniseur est arrivé discrètement sur St Martin du Boschet (77) en limite de la Marne (51).
Un simple permis de construire (capacité inférieure à 30t/j) sans consultation de la population a permis les travaux. Et maintenant et avant sa réelle mise en service une augmentation de capacité à 94.5 tonnes par jour est demandée.
Les documents de la consultation (DRIEAT77) / Avis et arrêté préfectoral

Pour vous aider à argumenter :

Arguments de l’association SPENR :

Arguments de l’association ADENCA :

Communes concernées :

Une consultation publique (enregistrement ICPE) est différente d’une enquête publique (autorisation ICPE), il n’y a pas de commission d’enquête (commissaire enquêteur) et pas d’avis de la MRAe (Mission régionale de l’Autorité Environnementale). En gros aucune garantie concernant notre environnement puisque l’ensemble des données du dossier sont le fait de bureaux d’études payés par l’exploitant.

4 lagunes de stockage de digestats (à ciel ouvert) sont prévues sur les communes de Courgivaux (2), Nesle la Reposte (1 à proximité de la source de la Noxe) et Louan (1).

Il est a rappelé aussi que le secteur d’épandage se situe sur 3 aires de captage (AAC).

Nous souhaitons que tout les projets de méthanisation quelque soit le tonnage d’intrants fasse l’objet d’une demande d’autorisation ICPE (installation classée pour l’environnement) et que le principe de précaution soit appliqué.
Les risques et nuisances sont nombreux et pas assez étudiés, notamment la pollution de l’eau (cf. CSNM Conseil Scientifique de la Méthanisation).

Sur le fond, le principe même de soustraire une partie de notre autonomie alimentaire pour une source d’énergie peu rentable est discutable.

Point “positif”, ce méthaniseur est “agricole” car l’ensemble des intrants provient de déchets “verts” et biodéchets (pas d’origine industrielle ni même de fientes de poules (?)). Selon les documents fournis.

Concernant les besoins en eau, “le process ne nécessite pas de besoins en eau”.
Il serait intéressant de connaitre les besoins pour cultiver les CIVE (Cultures Intermédiaires à Vocation Énergétique), pour lesquelles certains exploitants ont déjà été autorisé à doubler leur culture. Alors qu’on est en situation très tendue…
(cf. : Blog d’Adenca “accaparement de l’eau pour des cultures non nourricières”)

Plan d’épandage et position des lagunes de stockage :

Les documents (DRIEAT 77) sont disponibles ici

Des témoignages de nuisances sont déjà nombreux, l’odeur notamment mais aussi le trafic engendré.

Dans un soucis de démocratie participative nous souhaitons que les habitants soient informés le plus honnêtement possible. Il nous faut de l’énergie certes, mais pas au détriment de notre cadre de vie, de notre environnement et e notre souveraineté alimentaire.

Voici une carte avec les éoliennes et les unités de méthanisation sur le secteur (carte centrée sur Sézanne 51) :

Que restera-t-il..?

Les aspects négatifs de la méthanisation

Visits: 457