Source : IREF
“À nos dirigeants de faire valoir énergiquement – et rugueusement s’il le faut, car la France conserve assez de poids pour bloquer la machine européenne – les droits fondamentaux d’un pays que, depuis quelques lustres, sa diplomatie servile, suiveuse et amorphe a honteusement laissé dépérir sans défense, sans ressort.”

N'hésitez pas à partager nos contenus!

Vues : 18